L’histoire de Babycahuète

Je voulais attendre pour en parler ici,te faire suivre l’évolution de mon bidon tout rond…

Fin Janvier j’ai fais retirer mon stérilet à cause de grosses douleurs et de règles hémorragiques.

Suite à ce retrait nous nous protégions localement, nous avons eu un seul rapport à risque, mais avec mon insuffisance hypophysaire je n’aurais jamais pensé pouvoir tomber enceinte sans aide. . .

Début mars j’ai commencé à avoir des grosses fringales, des envies de salé, je pensais à ce moment là être en manque de quelque chose par rapport à ma maladie.

Petit à petit les nausées sont arrivées, puis ma température au réveil ne chutait pas en dessous de 37° depuis plus de 14 jours. . .

J’avais des petites douleurs de règles donc je ne m’attendais pas à être enceinte, j’ai quand même décidé d’acheter un test pour  faire venir les règles .

photo test babycahuete blog

Vendredi 16 Mars je vais donc acheter un test, je le fais dans la foulée… Sans attendre la deuxième barre est apparue en même temps que la première…. je me suis mise à trembler, à répéter  » je suis enceinte » , à pleurer …

Après avoir repris mon sang froid, j’ai décidé d’appeler mon médecin pour l’ordonnance pour la prise de sang pour confirmer la grossesse .

J’y suis allée aussitôt , résultats dans l’après midi…

Mamour débauchait à 12 h , je décide de lui faire une vraie annonce cette fois ci. Je lui ai écrit un petit mot, je l’ai fais asseoir en lui disant que j’avais un cadeau pour lui . Devant lui , posés sur la table , une bougie parfumée , le mot et le test positif.

Sa réaction fût « brutale » il ne s’y attendais pas , il est allé se poser dans le canapé ,il avait envie de vomir.

Il a mis un moment avant de réaliser.

ventre 20mars blog

Quand à moi j’ai appelé mon endocrino pour savoir comment faire avec mon traitement, connaitre les risques… Elle m’a donc fait augmenter le levothyrox et m’a rassuré quand à l’hydrocortisone qui n’aurait pas d’incidence sur la grossesse à part éventuellement un retard de croissance.

J’ai également pris rendez vous avec la gynéco , prévu le 28 mars .

En fin de journée j’ai eu mes résultats de prise de sang , 1240 ui/l .

La secrétaire de ma doctoresse m’a conseillée de prendre rendez vous avec elle , rendez vous le jeudi 22 mars . Lors de ce rendez vous nous avons surtout discuté , j’ai demandé un nouveau dosage de béta hcg pour confirmer l’évolution de la grossesse .

Ce dosage était à 2479 ui/l ce qui m’a rassurée.

Photo ventre 28 mars Blog

28 mars

Le 28 vient l’heure de l’écho , j’appréhende beaucoup , peur qu’il y ait un soucis …

Je vois donc mon Babycahuète à l’écran , je vois son petit cœur qui battait à 121 btm ❤  il mesure 3 mm .  A côté de lui se trouve une « poche » remplie de sang . (Plus tard j’apprendrais que c’était probablement un décollement.)

Il était très petit donc nous n’avons pas pu dater la grossesse ce jour là. On me donne un rendez vous de contrôle le 20 Avril. echo nom caché forum.jpg

Mon ventre commençait à pousser , nous l’annonçons à nos parents…

 


Mais l’histoire fût courte , bien trop courte ! ! ! 

Mardi 10 Avril, je commence à avoir des saignements et des douleurs de règles, je pense à ce moment là que c’est la poche de sang qui se vide.

Je demande à Mamour de m’amener aux urgences en débauchant , je pleure, j’ai un mauvais pressentiment, je fais le rapprochement avec la diminution des nausées.

C’est un gynéco que je n’aime pas vraiment qui est de garde, il m’examine, confirme bien les saignements avec « petits caillots » . Il me fait une écho après que j’ai insisté ( car d’après lui on ne verra pas son cœur vu sa taille et si je dois faire une fausse couche tant qu’elle n’est pas complète on ne parlera pas de fausse couche) .

A l’écho soulagement pour moi, Babycahuète est toujours là , mais comme il m’avait prévenu on ne peut pas capter son cœur. Il a malgré tout grandi un peu depuis le 28 Mars , il fait 6mm . Il me dit que ça sert à rien de me reposer , que ce qui devra arriver arrivera.

Je rentre chez moi, têtue que je suis je décide de rester au repos allongée au max, les princes vont donc en vacances chez leurs grand parents.

Ventre %§7

7 avril, une des dernières photos de mon mini babybump

Mais jeudi 12 avril , au réveil , en m’essuyant je perd un gros morceau , je panique , pourtant je suis sûre de ne pas avoir perdu mon bébé ( après mon ivg je sais à quoi ressemble l’embryon ) .

J’appelle Mamour en panique , il me dit de pas m’inquiéter que c’est seulement la poche de sang qui part … moi je sais que mon bébé s’envole …

Il me dépose aux urgences , sa belle mère m’y rejoint et lui retourne au travail.

On s’occupe rapidement de moi, tension , examen , et écho .

A l’écho l’interne constate la vacuité utérine, il me dit  » aujourd’hui je ne peux pas certifier la vitalité de la grossesse » , je lui réponds  » on ne voit même pas l’embryon ?  il me dit que non , et là mon cerveau se met en mode robot !!!

Il me donne mes ordonnances pour des anti-inflammatoires et deux prises de sang à faire à 48 h d’intervalle pour constater la fausse couche complète .

Je ne veux pas réaliser, je repars en me disant que c’est bien mon bébé que j’ai perdu le matin.

Les douleurs s’intensifient dans l’après midi .

Dans la fin d’après midi alors que je suis à la pharmacie je sens un gros caillot sortir , je me dépêche de rentrer chez moi .

Aux toilettes je me rends compte que c’est pas seulement un caillot que j’ai perdu mais mon bébé et sa poche 😦

J’ai eu besoin de le regarder , je ne saurai pas l’expliquer , j’étais comme animale.

Mon cerveau est resté en mode robot, jusqu’au vendredi soir, je pleurais sans arrêt je n’acceptais pas ce qu’il m’arrivait !!!

Le samedi nous avons décidé d’acheter un cerisier en la mémoire de notre petit ange, pour le faire vivre en quelque sorte.

Nous avons un lieu de recueil pour lui , chez nous , libre à chacun d’y aller au besoin .

 

Aujourd’hui j’avais donc mon rendez vous de contrôle, point « positif » mon utérus est bien vide , j’échappe à un éventuel curetage.

Ma gynéco m’a rassuré en me disant que ma fausse couche n’était pas liée à ma maladie , que Mme tout le monde aurait pu faire cette fausse couche et qu’elle n’était pas pessimiste quand au bon déroulement d’ une prochaine grossesse.

Ce rendez vous m’a rassurée, je continue de vivre mon deuil comme j’en ressens le besoin ,en parlant de cette grossesse, de notre Babycahuète , de cette fin tragique .

Il ou elle est parti rejoindre les anges, son grand frère ou sa grande sœur ,ainsi que mon grand père .

Je suis quand même choquée de la réaction des gens face à cette épreuve, je n’en peux plus des  » si il est tombé c’est qu’il était pas normal » ,  » tu as déjà deux beaux garçons c’est bien » ,  » à ce stade là c’est qu’un amas de cellules » , » a un mois et demi on peut pas parler de bébé  » … et j’en passe ! 

Moi qui l’ai vu, en détails , ces petites mains, les trous de ses narines, ses yeux , les trous de ses oreilles, son cordon; je peux te certifier que c’était un bébé, mon bébé, notre bébé ! 

babycahuete fleur.jpg

❤ Vole mon ange ❤ 

Publicités

L’histoire de Miniboy: sa venue au monde

Le 11 février 2014 de bonne heure j’ai commencé à ressentir des contractions un peu plus douloureuses que d’habitude. Je ne m’inquiétais pas, je voulais tenir au maximum à la maison ; en plus j’allais laisser Minishou à dormir chez ma mère pour la première fois.

A partir de midi les contractions ont commencé à devenir gênantes . Après la sieste de Minishou je suis allée à la maternité , ça a permis aussi de contrôler que tout aille bien car j’avais toujours des saignements depuis le décollement de membranes .

Arrivés là bas ils m’ont auscultée et fait un monito, mon col était ouvert à deux doigts larges et j’avais des contractions assez régulières mais les sages femmes avaient un doute sur le fait que se soit le début du travail ou un faux travail.

Ils m’ont donc renvoyée chez moi, avec un atarax et m’ont conseillé de me reposer que de toute façon je ne pouvais pas accoucher car il n’y avait plus de salle disponible !

Je n’ai pas voulu prendre l’Atarax et j’ai décidé de profiter de mes derniers instant de grossesse .

J’ai donc dis à Mamour de se rendre chez Phildar pour acheter la laine nécessaire à la confection de chaussons pour Miniboy.

Les contractions commençaient à se faire de plus en plus ressentir .

Nous sommes ensuite rentrés à la maison et je me suis attaquée aussitôt aux chaussons .

Au repas je m’étais fait une pleine assiette de nouilles, lors d’un cours de préparation à la naissance la sage femme m’avait recommandé de manger des féculents .

Ce soir là c’était la soirée spéciale Plus belle la vie , Mamour était donc scotché à la télé ! 

Plus le temps avançait plus les contractions se rapprochaient et s’intensifiaient, je n’avais plus de doute le travail avait bel et bien commencé!

La seule position « confortable » pendant les contractions était de me mettre a quatre pattes par terre en soufflant. ( Autant te dire que Mamour se fendait bien la poire !)

acc miniboy1.jpg

Les cheveux jaune pisse c’est cadeau 🙂

Il ne pensait pas que j’accoucherais avant le déménagement , pourtant je lui affirmais le contraire ! Les cartons n’étaient pas terminés …

Vers 22 heures je galérais vraiment à gérer les contractions , j’ai donc appelé ma mère et nous lui avons amené Minishou .

Arrivés à la maternité , les sages femmes m’ont dit  » Vous êtes déjà de retour ?! » je leur ai répondu  » oui cette fois ci c’est la bonne » .

Lors de l’examen mon col était ouvert  de 4 bons centimètres . Ils nous ont donc installés dans une chambre et m’ont posé un monito.

Dans la foulée une infirmière m’a fait une prise de sang et posé un cathéter.

La sage femme m’a ausculté encore une fois , j’étais à 6 bons centimètres .

Elle m’a dit  » on fait un monito et après vous pourrez faire ce que vous voulez ; douche, bain, marcher etc… »

Je rêvais de prendre un bon bain , et je n’avais pas rompu la poche des eaux donc j’aurais pu.

Pendant le monito l’envie d’aller aux WC m’a prit d’un coup , j’ai donc sonné et la sage femme m’a enlevé le monito.

J’y suis bien resté une demi-heure ! Je me sentais de plus en plus mal, envie de vomir et de pousser !

Je me soulageais avec le ballon, mais j’ai fini par appelé la sage femme car je n’en pouvais plus .  J’allais craquer pour la péridurale , tampis !

Mais quand la sage femme m’a examinée ,elle m’a dit  » vous n’aurez pas de péridurale, vous êtes à complète en passe en salle ».

A cet instant j’ai commencé à stresser, plein de questions se bousculaient dans ma tête ; comment se passe un accouchement sans péri ? A quoi ressembles les OGE de mon fils ? Aurait-il mal ?

Je me suis senti pousser  des ailes et j’ai cru que j’avais des supers pouvoirs je crois en voulant me rendre à la salle en marchant ! J’ai réussi tant bien que mal après de nombreuses pauses .

L’envie de pousser devenait gênante ! Mais je n’avais pas eu le feu vert encore .

J’ai décidé de demander aux sages femmes si je pouvais ( n’ayant rien sentis lors de mon premier accouchement j’étais perdue) . Mes poussées étaient inefficaces et nous fatiguaient pour rien.

On m’a proposé de rompre artificiellement la poche des eaux , ça aiderait Miniboy a descendre.

Sitôt la poche rompue j’ai senti bébé « glisser » d’un coup ! Après 15 minutes de poussées et des cris de bêtes ( dixit Mamour ) mais aucune douleur ; Miniboy était parmi nous .

 

acc miniboy 2

Il est né le 12 Février 2014 à 2 H07, il pesait 3,180 Kg et mesurait 50,5 cm

 

Il avait mal supporté l’accouchement et était bleu, ça nous a fait très peur !

Un accouchement de rêve, rapide , sans péridurale , presque naturel, sans épisio ni déchirure !

Le placenta était en forme de cœur ❤ , la sage femme nous a donc montré et nous a expliqué comment était nourri bébé avec son artère ombilicale unique . 

Mes peurs se sont de suite envolées et nous avons appris à nous découvrir, je lui ai donné sa première tétée ; ce fût une grande victoire pour moi,pour nous . Il s’était accroché , il était là sur moi , en vie !

doigt mb

déjà un petit rebel

 

Nous avions vécu tellement de moments difficiles ensemble, la maison de mon père avait brûlé début octobre, j’ai perdu mon grand père le 27 Novembre; il avait partagé mon chagrin,mes peurs il était un bout de moi !

 

Tout était fini, l’angoisse de le perdre pouvait disparaître, nous avions gagné , notre champion s’était battu pour notre plus grand bonheur !

Nous sommes remontés en chambre après 4 heures de surveillance.

 

Il a eu des prélèvement sanguins et dans le cordon pour faire des analyses sur sa malformation.

 

 

miniboy acc 3

La joie d’un accouchement sans péri

 

 

 

L’histoire de Miniboy: la grossesse partie 4

J’ai décidé de changer de maternité à 6 mois de grossesse .

 

Je suis retournée à celle où j’étais suivie pour Minishou.

Ils m’ont alors donné un rendez-vous pour faire le point sur cette grossesse « complexe » .

Durant ce rendez-vous la gynéco m’a fait une échographie , pour rigoler je lui ai dit » vous voyez quoi vous fille ou garçon ? » car je ne voulais pas me faire à l’idée de ne pas avoir de fille . Elle était super concentrée et restait muette pendant un moment puis elle m’a dit  » Je suis désolée mais l’image ne ressemble ni à une fille ni à un garçon » la panique m’envahi !

 

25 SA +1 miniboy

25 SA +1 jour

Elle a donc décidé de faire une réunion avec ses collègue pour débattre sur « la forme de tulipe  » je cite de mon bébé .

Suite à cette réunion j’ai du me rendre au CHU de Poitiers pour une échographie et un rendez-vous avec un chirurgien pédiatre (Le professeur Levard pour ne pas le citer).

Lors de cette échographie ils nous ont dit qu’ils y avait deux possibilités , soit c’était un garçon avec un micropenis soit une fille avec un gros clitoris ….

29 SA +4  miniboy

29 SA + 4 jours

Suite à ces réunions , une amniocentèse m’a été proposée pour d’une part chercher le sexe génétique et ensuite écarter le syndrôme de SLO ( vu que Miniboy avait un retard de croissance et une artère ombilicale unique).

Nous avons eu un délai de réflexion , suite à celui ci nous avons accepté l’amniocentèse .

Le 30 décembre 2013 je me suis donc rendue à la maternité alors que j’étais enceinte de 33 + 1 SA pour l’amniocentèse . Nous avions si peur , peur des risques , peur des résultats , peur d’un accouchement prématuré…

amnio

L’attente des résultat a été longue car ceux ci ont été envoyé à Paris Lyon et je ne sais plus où.

Quand nous avons reçu les résultats nous avons été soulagés .

Nous attendions un petit garçon qui avait  » seulement  » une malformation congénitale que l’on appelle Hypospadias ( sous une forme sévère ).

Nous avons eu de nouveau rendez-vous avec le professeur qui nous a un peu éclairés face à cette malformation et qui nous a expliqué comment se passerait la suite .

Miniboy devrait subir 3 opérations chirurgicales dont une durant sa première année .

A partir de ce moment là j’ai commencé à vivre pleinement ma grossesse et mon ventre s’est arrondi !

38 SA miniboy

38 SA et le bordel c’est cadeau :p

 

Le 5 février lors de mon rendez-vous à la maternité la gynéco m’a fait un décollement des membranes j’étais à 38+3 SA .

Suite à ça j’ai perdu le bouchon muqueux ….

L’histoire de Miniboy: la grossesse Partie 2

Nous avions donc rendez-vous au CHU de Bordeaux le 2 Août 2013. L’attente était horrible , je n’arrêtais pas de pleurer,je faisais des cauchemars et je refusais d’écouter mon corps et d’accepter ma grossesse qui d’après le gynéco allait aboutir à une fausse couche.  Je n’arrêtais pas de dire à Minishou qu’il n’aurait pas de frère ou de sœur , j’étais limite dépressive …

Ce jour arrivé nous avions laissé Minishou chez ma mère pour nous y rendre . Mamour et moi nous étions très stressés.

Miniboy 2 aout

11 SA + 5 jours 

A l’échographie Miniboy était toujours présent et il avait grandi 🙂

Sa clarté nucale était dans la norme , la prise de sang pour la trisomie normale mais il était en dessous de la norme dans les courbes de croissance. Ils nous ont donc donné un autre rendez-vous aux alentours des 18 SA .

Le 16 septembre nous y sommes donc retournés, la grossesse évoluait assez bien. Par contre bébé était atteint d’un RCIU ( Retard de Croissance In Utero) et il n’y avait qu’une seule artere dans le cordon ombilical.

La praticienne nous avait annoncé une petite fille à 80 %…

ventre miniboy 2 sept

2 septembre soit 16 SA + 1 jour 

L’histoire de Miniboy: la grossesse Partie 1

Miniboy avait fait son petit nid , j’avais rendez-vous le 12 Juillet 2013 pour l’échographie de datation.

Ventre 29 juin miniboy

29/06/13  soit 6 SA+6 jours

Durant cette échographie, nous avons été très surpris …

Il n’y avait pas une ,ni deux, ni même trois mais quatre « poches » , dans une de celles ci était logé mon Miniboy, les trois autres étaient vides .

Le gynéco n’en croyait pas ses yeux , il n’avait jamais vu ça !

Il m’a balancé  » Ne vous accrochez pas à cette grossesse vous allez faire une fausse couche » . Autant te dire que je suis tombée de haut ! je me suis mise à pleurer comme une madeleine !

Il m’a redonné un rendez-vous 8 jours plus tard pour contrôler la présence et la taille Miniboy car selon lui il était trop petit pour l’âge gestationnel .

La date de conception était estimée aux alentours du 26 mai ce qui faisait un terme aux alentours du 26 Février 2014 .

Pendant ces 8 jours, j’allais sans arrêt aux WC vérifier si je n’avais pas de saignements … j’étais parano j’avais l’impression de ne pas être enceinte .

A l’échographie suivante , les poches vides étaient toujours présentes et Miniboy aussi OUF et il avait un peu grandit ce qui était bon signe .

Il m’a dis de prendre rendez-vous au CHU de Bordeaux afin de chercher l’origine de ses poches  » Vides » ; il suspectait une grossesse molaire .

echo miniboy 1.jpg

Echo faite en complément par une autre maternité à 10 SA +2  jours

L’histoire de Miniboy: la découverte de la grossesse

Après l’accouchement de Minishou j’ai pris une pilule compatible avec l’allaitement que j’ai du arrêter parce que je ne la supportais pas ( soucis hormonaux )

Au mois d’Avril nous avons décidé de ne plus se protéger et de laisser faire la nature.

Le 6 juin 2013 , avant la date présumée de mes règles, j’ai décidé de faire un test car j’avais la poitrine sensible .

La deuxième barre s’est affichée rapidement , j’avais la chance d’être maman une nouvelle fois !

20130606_155739 r.jpg

L’histoire de Minishou : l’accouchement

Le 26 Décembre 2012 en fin d’après midi , je me suis rendue aux urgences de la maternité car je n’en pouvais plus ! Ils ont décidé de me garder en vue d’un déclenchement le lendemain matin.

A l’examen mon col était ouvert à 2 et j’avais des contractions assez fortes depuis le midi.

On m’a mis en chambre avec un monito, j’allais bien ,on regardais la télé avec Mamour . C’était Gad Elmaleh de quoi bien rire 😉

accouchement clem

 

Une sage femme m’a demandé le prénom de Minishou et si je l’allaiterais ( of course )

Puis elle m’a fait un autre examen , j’étais ouverte à 3 seulement et elle nous a fait passer en salle d’accouchement .

Ensuite tout est allé très vite ! On m’a installée en salle , on m’a posé la perfusion (d’ailleurs tellement douces qu’elles se sont loupées pour le premier cathéter et on du me le retirer pour en remettre un autre) . J’étais prise de panique , on ne m’expliquait rien . Je ne me sentais pas en confiance .

Ils ont fait sortir Mamour pour me poser la péridurale , sans vraiment de réaction de ma part , j’étais tellement perturbée .

Lors de la pose la sage femme a été très désagréable , j’ai eu le droit à  » c’est un bébé qui va avoir un bébé » , « arrêtez de bouger ! » alors que je tremblais du fait du stress , bref pas vraiment le rêve pour un premier accouchement ! 😦

j’ai ressenti comme un craquement dans la jambe droite lors de la péridurale, j’ai crié directement et ils ont trifouillé pour « arranger ça ».

Ensuite Mamour est revenu OUF , il était mon seul repère !

La péridurale avait stoppé les contractions, ils m’ont donc posé une perfusion d’ocytocine pour provoquer des contractions artificielles .

Le temps me paraissait une éternité, j’ai fini par m’endormir.

J’ai étais réveillée par la douleur , d’un seul coup je ressentais les contractions mais uniquement d’un côté, j’avais l’impression qu’on me serrait le bassin dans un étau . Je n’y avais pas été préparée , je n’ai pas ressenti de contraction vraiment douloureuse avant , je souffrais énormément , j’en ai pleuré !

acc 2

Ils m’ont injectés 3 Bolus de péridurale . La douleur s’était atténuée et avait fini par disparaître ainsi que toute sensations de la partie basse de mon corps .

Nous étions déjà le 27 , je ne sentais plus rien , strictement rien !

Les médecins sont venus plusieurs fois durant l’accouchement pour faire des échographies car Minishou avait la tête de travers dans le bassin ce qui l’empêchait de bien s’engager et de descendre .

Ils m’ont fait mettre sur le côté pour essayer de l’aider un peu , en vain .

Le médecin l’a tourné à plusieurs reprises à la main ! Pour le coup j’étais bien contente d’avoir la péridurale !!

1366739320531

Minishou a décidé de pointé enfin le bout de son nez à 39 SA +5

le 27 Décembre 2012

à 8h38

 ❤  Il pesait 3,940 Kg et mesurait 52 cm ❤

naiss 1 Clm